Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 42, Décembre 2001 
Un modèle d'édition pédagogique en ligne Version Imprimable  Version imprimable
Communication présentée au 13e Colloque de l'APOP au cégep Édouard-Montpetit le 26 mai 2001

Pierre-Julien Guay, Vitrine APO
Christian Barrette, Libre Cours Inc.

De l'édition traditionnelle à l'édition électronique

La production et la distribution de matériel didactique au collégial sont caractérisées par le morcellement du marché. Un grand nombre de disciplines, plus de 125 programmes sont offerts à la clientèle, ce qui crée peu d'occasions de marché pour les éditeurs traditionnels. Pour cette raison, le ministère de l'Éducation soutient un programme de subvention pour la production de matériel didactique. Il faudrait procéder à une distribution juste et équitable en fonction du renouvellement des programmes, de l'évolution des disciplines techniques et des montants offerts.

La disponibilité de matériel didactique semble liée à un cycle alternant entre l'artisanat et la production industrielle. L'artisan fabrique ou même publie à compte d'auteur ses notes de cours. Il est remarqué par un éditeur en quête de contenu et de marché. L'ouvrage est publié et connaît un grand succès les deux premières années, puis les ventes diminuent car les enseignants remettent en question la pertinence de certains chapitres et, dans le cas de disciplines professionnelles, l'ouvrage accuse un certain décalage.

Du côté logiciel, les sites personnels sont regroupés, voire rachetés et leur contenu est combiné dans un portail de disciplines. Après un certain engouement pour le portail, les enseignants ont de nouveau recours à des listes personnelles de signets, qui peuvent être compilées et diffusées dans des environnements de formation du type WebCT.

La convergence des médias s'observe également sur le plan du matériel didactique puisque des sites combinent à la fois des ressources documentaires, souvent agrémentées de multimédia, et des applications en ligne de type Java ou bases de données.

Le processus d'édition électronique consiste à transformer un matériel didactique écrit en contenu interactif. Ce contenu est ensuite rendu disponible en ligne auprès des étudiants qui souscrivent un abonnement à un tarif variant entre 15 $ et 30 $ pour un accès limité au trimestre, mais on leur offre toutefois la possibilité d'imprimer les passages écrits. Aux États-Unis, on compte près d'un millier de publications offrant à la fois du matériel imprimé traditionnel accompagné d'un site Web, dans une très grande variété de disciplines. Ces ensembles comprennent :

1) des documents d'organisation tels les plans de cours

2) des documents de présentation (animations, glossaires, logiciels, notes de cours, syllabus, vidéos)

3) des documents d'évaluation tels des tests avec correction automatique, examens et banques de questions.


Autre signe de convergence, les mises de fonds effectuées chez deux leaders d'environnements de formation : Pearsons/Thomson Learning derrière Blackboard1 et Peterson derrière WebCT2 . On serait tenté de se croire à l'abri au Québec puisqu'il s'agit là de regroupements mondiaux anglophones. C'est oublier que la traduction de matériel didactique ne représente qu'environ 20 p. 100 des coûts originaux de développement et que les Éditions du renouveau pédagogique sont rattachées à Pearsons/Thomson tandis que Peterson est derrière Chenelière McGraw-Hill.

Pour l'heure, seul WebCT offre sa plate-forme en une dizaine de langues dont le français, mais Blackboard a déjà annoncé son intention d'offrir une interface multilingue.


Les environnements virtuels de formation

Un environnement virtuel de formation regroupe les technologies d’Internet dans un seul site à données dynamiques et assume avantageusement la plupart des fonctions d’une formation. Il permet la transmission de documents multimédias, procure des fonctions de communication tels les canaux de bavardage et les forums, et assure le transfert de données dynamiques.

L'environnement de formation offre toutes les fonctions pédagogiques nécessaires :

1) la prestation de la matière par la diffusion de documents jouant le rôle de présentateurs, démonstrateurs, simulateurs

2) l'interaction par la diffusion d'annonces, la messagerie, les forums, les canaux de bavardage, le tableau partagé et la visioconférence

3) la gestion des inscriptions, la création, correction et compilation de tests


Un des grands avantages de cette fusion de moyens est de permettre à l'enseignant d'adapter le matériel offert. Il peut, en effet, modifier l'ordre des séquences, le choix des chapitres, les moyens et moments d'évaluation. Il peut même ajouter son propre contenu avec des liens vers un site Web personnel ou en intégrant ses propres questions d'examen.

De plus, ces environnements sont sécurisés car seul l'enseignant peut modifier le contenu et accéder aux fonctions de gestion des groupes, de suivi individualisé. Alors que Blackboard concentre les contenus sur ses propres serveurs, WebCT offre une solution hybride avec la possibilité d'installer un serveur local sous Windows NT ou Linux. L’avantage de cette approche combinée de diffusion du matériel didactique? Laisser plus de temps à l'enseignant pour enseigner. Si vous avez déjà tenté de rendre des fonctions JavaScript compatibles à la fois pour Explorer et Netscape sous Windows et Macintosh, vous comprendrez immédiatement l'économie de temps appréciable résultant de l'emploi d'un environnement spécialisé.


Un modèle économique

Sans frais d'impression, d'inventaire ni de distribution, l'édition électronique permet d'offrir un matériel de qualité à un coût raisonnable. Pour illustrer, considérons ici l'adaptation de notes de cours à un environnement d'appren-tissage en ligne. Le contenu est découpé en unités didactiques; des illustrations sont choisies ou produites ainsi que des animations ou vidéos. On ajoute des exercices interactifs. Pour un cours de 45 heures, le coût pourrait s'élever à 15 000 $. La population cible comprend 10 000 étudiants et le coût de vente est de 15 $.

Le tableau suivant montre les redevances versées aux différents intervenants. On voit que le seuil de rentabilité est atteint la deuxième année malgré le versement de redevances à l'auteur avant même l'atteinte de ce seuil.

.SESSION % DE MARCHÉ NB ÉLÈVES REDEVANCES
.. . .
Auteur

25%

Hébergement

10%

Éditeur

65%

Automne 01 5% 500
1875$
750$ 4875$
Hiver 02 5% 500 1875$ 750$ 4875$
Automne 02 10% 1000 3750$ 1500$ 9750$
Hiver 03 15% 1500 5625$ 2250$ 14 625$
. .. 3500 13 125$ 5250$ 34 125$



Non seulement l'investissement initial est-il récupéré au début de la seconde année, mais à la fin de celle-ci, on réalise plus de 15 000 $ de profit. Les acteurs québécois sont-ils prêts pour l'édition électronique? Il faut d'abord poser l'épineuse question de la plate-forme de diffusion. Plusieurs normes internationales ont été proposées afin d'assurer le transfert des contenus d'un environnement à un autre. Les plus répandues sont IMS3 et celles de l'Aviation Industry CBT Committee4 alors que SCORM (Sharable Content Object Reference Model) est en émergence. Or, aucune des plates-formes développéesau Québec jusqu'à présent, tant au niveau public que privé, ne respecte ces normes. Faut-il laisser agir les forces du marché, sachant que l'ensemble des collèges au Québec branchés sur WebCT représentent près de 300 000 $ annuellement?

Quel que soit le choix de plate-forme, nous croyons qu'il nous faut maintenant répondre à la question de la microédition électronique. Plutôt que de simplement laisser agir les forces du marché, ne serait-il pas pertinent d'instaurer un mode de subvention à la production de matériel didactique calqué sur le programme CANARIE5 d'Industrie Canada? La possibilité de réaliser des bénéfices permettrait de subventionner un nombre croissant de projets sans exiger des investissement accrus de la part du ministère de l'Éducation. Ce programme pourrait être administré par un consortium formé par le Service de soutien à la production de matériel didactique, des éditeurs et des microéditeurs.



1. http://www.blackboard.com/

2. http://www.webct.com/

3. http://www.imsproject.org/

4. http://www.aicc.org

5. Il s'agit du programme SchoolNet Multimedia Learnware and Public Access Applications Program

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 02/05/2014